samedi 17 décembre 2016

Choix d'une lampe de lampe à polymériser led

Je cherche à acheter une lampe à photopolymériser dentaire, de bonne qualité pour les collages d'inlays onlays, et éventuellement pour l'aide aux blanchiments.Quelles sont les caractéristiques à rechercher pour chacun de ces actes?
Réponse du comité éditorial de la SOP
Acheter une lampe à polymériser est un investissement important : par le prix qui est un élément capital, par le choix du modèle qui conditionne les utilisations, par la fonctionnalité qui permet ou non une multitude d'actes au cabinet.

Lorsqu'on désire s'équiper d'une lampe à polymériser led  il est nécessaire de déterminer pour quelles utilisations. L'avènement du "blanchiment" fauteuil a changé les données et de plus en plus on s'oriente vers des lampes multifonctions. La capacité de polymérisation (puissance) et sa rapidité (temps d'insolation) sont en outre des facteurs importants. Peu de lampes offrent les deux. Les plus modernes sont les lampes à plasma qui permettent de polymériser en un temps record (3 sec équivalent à 20 sec pour une lampe classique) et offrent la possibilité de l'éclaircissement au fauteuil. Leur prix peut en revanche être un obstacle. Cependant, au vu du service rendu et de la qualité de l'insolation, l'investissement reste un excellent rapport qualité-prix. Dans cette catégorie, la lampe Sapphire de Denmat offre toutes les possibilités requises pour la dentisterie moderne.
Si l'on désire investir moins et garder toutes ces fonctions, une lampe halogène modifiée permet de réaliser tous les types de collages et de procéder à des éclaircissements au fauteuil (avec les produits adaptés). Les temps d'insolation sont légèrement plus élevés et la capacité de polymérisation un peu plus faible que pour les précédentes. Leur prix est tout à fait abordable (autour de 2200 euros).
Dans cette catégorie on peut recommander la lampe Virtuoso Phase II de Denmat.
Quant aux lampes à LED, nouvellement mises sur le marché, l'utilisation en technique d'éclaircissement au fauteuil est totalement impossible. Leur puissance ne permet que la polyumérisation de composites en techniques directes et il reste à démontrer leur efficacité dans les collages indirects.

plus d'infos :
http://www.dentaltools.fr/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire